Le 9Hotel Bastille-Lyon tout près de la Gare de Lyon à Paris

5 minutes à pied de l'hôtel

Situé dans le centre de Paris, notre hôtel est à la fois proche des quartiers historiques de la capitale et de la Gare de Lyon, d’où partent les trains pour Lyon, les Alpes, la Suisse, l’Italie, la Provence et la Côte-d’Azur. Idéalement situé, à deux pas de la Seine et de la célèbre Coulée verte René Dumont, il jouxte également la Place de la Bastille et le quartier des Quinze-Vingts.

Dans le 12ème arrondissement, un quartier calme proche du centre

Le douzième arrondissement de Paris allie deux avantages, celui d’abriter des quartiers résidentiels et d’être tout près du centre de Paris. Notre hôtel Bastille-Lyon se situe ainsi à équidistance de la Place des Vosges, remarquable par son architecture et pour être la plus ancienne place de Paris, et du Jardin de Reuilly, au pied de la Mairie du douzième arrondissement.
En descendant l’avenue Ledru-Rollin, qui est à une minute à pied de l’hôtel, on arrive bientôt à la Seine, sur le Quai de la Rapée, au niveau du Pont d’Austerlitz, qu’il suffit de traverser pour être face au Jardin des Plantes, lequel marque le début du quartier latin. Au passage, on admirera depuis le pont la vue magnifique sur l’Île Saint-Louis et sur la cathédrale Notre-Dame de Paris, au nord-ouest ; sur la Cité de la mode et du design, et le ministère des Finances au sud-est.
Ou si l’on préfère, on gagnera l’Arsenal de Paris qui jouxte la Place de la Bastille derrière laquelle commence le Marais, qui est le quartier le plus effervescent de Paris, situé sur la rive droite, et sujet aux inondations lors des grandes crues de la Seine.

La Coulée verte René Dumont

C’est au Sud de la Place de la Bastille, du côté de l’hôtel Bastille-Lyon, que débute la Coulée verte René Dumont. Partant du Viaduc des Arts, cette promenade piétonne de près de 5 km de long mène jusqu’au boulevard périphérique. Elle emprunte le tracé parisien de l’ancienne ligne ferroviaire de Vincennes, traversant le Jardin de Reuilly et le Square Charles Péguy, qui furent aménagés en même temps que la promenade, et offrant une balade aérienne parmi les plantes et les arbres, ponctuée par des passerelles et des ponts.
La ligne ferroviaire qui reliait la Gare de la Bastille, sur l’actuel emplacement de l’Opéra-Bastille, à la banlieue est de Paris fut construite en 1859. 110 ans plus tard, elle était désaffectée et l’architecte Philippe Mathieux et le paysagiste Jacques Vergely la transformèrent en promenade verdoyante.
En plein Paris, c’est un parcours unique, à la fois suspendu dans les airs et sinuant parmi une végétation luxuriante tout le long de la coulée, mais aussi au-dessous, notamment dans le Square Charles Péguy, célèbre pour ses nombreux magnolias dont la floraison, dès le mois d’avril, enchante la vue et l’odorat.

Un hôtel non loin de Paris Gare de Lyon

Un hôtel Gare de Lyon est un avantage certain pour visiter Paris et profiter d’un week-end, par exemple, pour partir vers le Sud de la France, où tant de paysages et de monuments sont à voir, où la douceur du climat alliée à un art de vivre délicieux font la joie des gens qui y vivent et de tant de touristes. A cinq minutes à pied, la station de métro Bastille dessert trois lignes qui permettent d’aller aux quatre coins de la capitale. La proximité de la gare de Lyon permet également de s’y rendre en cinq minutes à pied pour prendre le RER A ou le RER D, ainsi que les lignes de métro 1 et 14.
Dans la Gare de Lyon, le célèbre Train Bleu est un restaurant gastronomique où le spectacle se joue aussi bien pour les yeux que pour le palais. Joyau de la Belle Époque, c’est à l’occasion de la grande Exposition Universelle de 1900 que le Buffet de la gare fut construit. L’architecte Marius Toudoire, à qui on le doit, est également le constructeur de la Tour-Horloge et de la façade de la Gare de Lyon. En 1901, le président de la République en personne, Emile Loubet, vint l’inaugurer. Depuis lors, la haute société et les artistes n’ont jamais cessé de fréquenter ce buffet-restaurant de style néo-baroque.

Le Quartier des Quinze-Vingts

A à peine plus d’un km de la gare de Lyon se trouve l’Hôpital des Quinze-Vingts, rue de Charenton, célèbre centre hospitalier national d’ophtalmologie, qui fut jusqu’en 1775 la caserne des Mousquetaires-Noirs. Élevée au XVIIe siècle, la façade classique est magnifique, et ce qu’il reste des anciens bâtiments a été inscrit au titre des Monuments historiques. Mais plus encore, l’hôpital a donné son nom au 48e quartier de Paris, selon le découpage administratif, le douzième arrondissement comptant quatre quartiers.
On se demande souvent ce que signifie “Quinze-Vingts”. Tout simplement trois cents, selon le système de numération vicésimal qui fut longtemps utilisé par les peuples indo-européens, notamment les Celtes. En effet, nos ancêtres les Gaulois comptaient de vingt en vingt, non pas de dix en dix, comme les Romains.
Il reste dans notre langue des traces de cette ancienne manière de compter. Ainsi l’on parle d’un double décimètre, pour les règles utilisées à l’école. Nous comptons encore quatre-vingts, qui est quatre fois vingts. Aussi le premier hospice voulu par Louis IX comportait-il trois cents lits, soit quinze fois vingts, pour porter secours à trois cents chevaliers qui avaient été faits prisonniers par les Sarrasins, dit-on, au cours de la septième croisade. Ayant été rendus libres mais les yeux crevés, le roi fonda cet hospice pour les soigner. Depuis ce temps, l’hôpital est spécialisé dans les maladies ophtalmiques.

Gare de Lyon - 9 hotel Bastille-Lyon Paris 12
Gare de Lyon - 9 hotel Bastille-Lyon Paris 12