Le 9Hotel Bastille-Lyon, à deux pas de l’Opéra Bastille à Paris

5 minutes à pied de l'hôtel

 

Près de l’Opéra Bastille, un hôtel très bien situé

Constituant, avec le Palais Garnier, la deuxième salle de l’Opéra national de Paris, l’Opéra Bastille a été inauguré en 1989 sur la Place de la Bastille. Notre hôtel Bastille-Lyon est à quelques minutes à pied de ce lieu emblématique de la culture à Paris, qui est l’une des plus grandes salles d’opéra du monde.

1989 : l’Opéra de Paris se dote d’un espace moderne

C’est par la volonté de François Mitterrand, dont les grands travaux pour Paris ont partiellement remodelé le visage de la capitale française, qu’un nouvel opéra est sorti de terre à la fin du XXe siècle. A l’instigation de son Ministre de la Culture Jack Lang, le nouveau président de la République décide dès 1982 de lancer un appel à projet pour l’édification d’une nouvelle salle d’opéra “moderne et populaire”. L’objectif est également de construire à Paris, ville habitée par la culture s’il en est, un opéra capable de rivaliser avec les plus grandes salles du monde, tant pour le nombre de places que pour la capacité technique. En effet, à l’orée du XXIe siècle, il est temps d’avoir des machineries plus modernes, qui permettent aux metteurs en scène d’imaginer des spectacles remis au goût du jour.
Parmi les 1700 cabinets d’architecte du monde entier qui participent au concours pour remporter le projet, en 1983, l’architecte uruguayen et canadien Carlos Ott tire son épingle du jeu. Le 17 novembre 1983, il remporte ainsi le concours et se voit confier la lourde et belle mission d’implanter un nouvel opéra à Paris, ce qui ne s’est pas vu depuis l’édification du Palais Garnier, qui prit place dans le cadre des grands travaux haussmanniens instigués par Napoléon III un siècle plus tôt.

Un nouvel opéra place de la Bastille

Vouloir un nouvel opéra à Paris est une chose, trouver la place de l’édifier en est une autre, dans une capitale française à la superficie somme toute réduite où l’harmonie architecturale est de première importance et attire de nombreux touristes chaque année. Mais François Mitterrand n’est pas homme à se laisser impressionner par la monumentalité de Paris, lui qui ne craindra pas de faire installer des pyramides en verre dans la cour d’honneur du Louvre. Imitant son grand prédécesseur Georges Pompidou, qui fit détruire les halles de Paris, François Mitterrand ordonne la destruction de la gare de Paris-Bastille, située entre la rue de Lyon et la rue de Charenton, désaffectée depuis 1969.
1984 sonne donc le début des travaux de l’Opéra Bastille, par la destruction de l’ancienne gare qui reliait Paris à Vincennes et que l’arrivée de la ligne de RER A avait rendu obsolète. Les travaux de construction durent plusieurs années et le nouvel opéra de Paris est inauguré le 13 juillet 1989 dans le cadre des festivités du bicentenaire de la Révolution. Mais les travaux ont été hâtés pour coïncider avec l’inauguration, si bien que les premières représentations ne peuvent avoir lieu qu’au printemps 1990 et que l’on va bientôt s’apercevoir que de nombreuses malfaçons requièrent une nouvelle phase de travaux.

Des débuts chaotiques pour le nouvel opéra de la place de la Bastille

Malgré les difficultés techniques qui ont jalonné l’édification du nouvel opéra de Paris, la France peut s’enorgueillir de compter désormais l’une des plus grandes salles d’opéra du monde. D’une surface totale de 160 000 m², le bâtiment de l’architecte Carlos Ott mesure 80 mètres de haut, dont 30 mètres sous la terre.
La salle principale mesure 20 mètres de haut, 32 mètres de profondeur et 40 mètres de large. Elle peut accueillir 2745 personnes assises, ce qui est un peu plus que le Concert Hall de l’Opéra de Sydney, dont la capacité est de 2679 personnes, mais presque un tiers de moins que le Metropolitan Opera de New York, qui compte 3800 places.
Dans la fosse d’orchestre de l’Opéra Bastille, on peut faire tenir 130 musiciens, et celle-ci peut être couverte en fonction des besoins de la scénographie. La scène principale en elle-même est l’une des plus modernes au monde, c’est pourquoi elle a nécessité tant de travaux. Mesurant 45 mètres de hauteur, 30 mètres de largeur et 25 mètres de profondeur, elle compte neuf élévateurs qui permettent la création de plusieurs niveaux. Installée sur trois élévateurs principaux, elle peut descendre jusqu’au plateau d’arrière-scène inférieur, qui est situé au sixième sous-sol.
L’opéra compte par ailleurs deux salles annexes, un amphithéâtre de cinq cents places, qui se trouve sous la salle principale, et un studio de 237 places qui est situé dans le bâtiment annexe. Enfin, une nouvelle salle de 800 personnes doit ouvrir en 2022-2023.

Un opéra dans le centre de Paris

Situé au début du quartier du Marais, l’opéra Bastille est presque plus central que l’Opéra Garnier, et facilement accessible en métro, à vélo, en voiture ou à pied. Si l’entrée principale de l’Opéra se trouve sur la Place de la Bastille et fait face à la Colonne de Juillet, sa façade sud prolonge l’Hôpital des Quinze-Vingts, l’un des plus anciens de Paris. A l’Ouest, c’est au 120 rue de Lyon que l’on trouve l’Opéra Bastille, tandis qu’il jouxte la rue de Charenton, sur sa façade orientale.
Cette position centrale, dans un Paris animé où la culture est en constante ébullition, en fait un lieu incontournable des soirées parisiennes, à quelques pas de l’hôtel Bastille-Lyon.

 

Opera-Bastille- 9 hotel Bastille-Lyon Paris 12
Opera-Bastille- 9 hotel Bastille-Lyon Paris 12