Le 9Hotel Bastille-Lyon tout près de la Gare d'Austerlitz à Paris

10 minutes à pied de l'hôtel

A quelques minutes à pied de la Gare d’Austerlitz, l’une des six grandes gares terminus de Paris, notre hôtel est idéalement situé, car la rénovation de la gare en fait désormais l’une des plus importantes de la capitale. Depuis cette gare, on rejoint très facilement le quartier latin en traversant le Jardin des Plantes ou en empruntant le boulevard Saint-Marcel, après avoir longé le plus grand hôpital de Paris, la Pitié-Salpêtrière

Un hôtel gare d’Austerlitz dans le centre de Paris

A dix minutes à pied en traversant le Pont d’Austerlitz ou quelques minutes en voiture, l’hôtel est à moins de deux km de la gare. Celle-ci dessert deux lignes de métro, le RER menant au Champ de Mars et à la Tour Eiffel ou au Château de Versailles, ainsi que de nombreuses lignes intercités qui conduisent vers le centre de la France et les châteaux de la Loire.
Anciennement appelée Gare d’Orléans, la gare d’Austerlitz est sur la rive gauche de la Seine, à côté de la Pitié-Salpêtrière et face au Jardin des Plantes. Cette gare plusieurs fois rénovée a été édifiée en 1840. Sa grande halle métallique de 280 mètres de long, qui n’est pas sans rappeler l’incroyable architecture de la Tour Eiffel, est la deuxième plus grande de France, après celle de la gare de Bordeaux-Saint-Jean.
Elle fut la première gare parisienne à accueillir une construction souterraine pour les trains de banlieue, et a fait l’objet d’une inscription au titre des Monuments historiques, tout comme la Gare de Lyon. Elle doit son nom à la plus célèbre victoire militaire de Napoléon Bonaparte en 1814, bien que le restaurant “Le Grenadier”, ainsi nommé en hommage à cette bataille, ait été détruit en 2012.

Une gare proche du centre ville

En sortant de la Gare d’Austerlitz, le voyageur se trouve immédiatement sur les quais de la Seine, rive gauche, face au Jardin des Plantes et sur le Boulevard de l’Hôpital qui longe le plus vaste complexe hospitalier de Paris, la Pitié-Salpêtrière.
C’est Louis XIV qui confia à l’architecte Libéral Bruant la construction d’un hôpital là où se trouvait le petit arsenal où était fabriquée la poudre pour les munitions, d’où son surnom de Salpêtrière, le salpêtre, nommé par les Latins “sel de pierre”, facilement inflammable, ayant longtemps servi à faire de la poudre pour les canons et les premières armes à feu. Destinée aux mendiants, mais ayant également servi de prison, la Salpêtrière était devenue, à la veille de la Révolution française, le plus grand hospice du monde, pouvant accueillir 10 000 personnes. Il est encore aujourd’hui un hôpital public universitaire, premier groupe hospitalier de France, petite ville dans la grande ville, et regroupant des services de pointe reconnus dans le monde entier.

De la Gare d’Austerlitz à la rue Mouffetard

Pour rejoindre la célèbre rue Mouffetard, l’une des plus anciennes rues de Paris, qui daterait du Bas-Empire romain, au IIIe siècle de notre ère, et qui commence en haut de la Place Saint-Médard, dans le cinquième arrondissement de Paris, on peut remonter le Boulevard de l’Hôpital, en bus, en voiture ou à pied, avant d’emprunter le Boulevard Saint-Marcel, ou choisir de traverser le Jardin des Plantes, plus grand jardin botanique de la capitale.
Le Jardin des Plantes abrite le Muséum national d’histoire naturelle, dont sa célèbre Galerie de l’Evolution, remarquable pour les squelettes de dinosaures qu’elle abrite. Au XVIe siècle, des cours d’herboristerie étaient déjà donnés dans ce jardin par l'apothicaire, herboriste et pharmacien du roi, Nicolas Houël. C’est par un édit du roi que le Jardin royal des plantes médicinales fut créé en 1626. Au XVIIIe siècle, Buffon en fut le directeur, et ce n’est qu’à la Révolution que le Jardin du roi fut nommé Jardin des Plantes. Il est traditionnellement ouvert du lever au coucher du soleil.
Jadis la Bièvre, qui est désormais une rivière souterraine de Paris, coulait au sud du Jardin des Plantes. Cinq grandes serres à armature métallique sont alignées le long de la grande perspective à la française, pour accueillir des végétations particulières, propres aux régions tropicales ou désertiques.
La ménagerie du Jardin des Plantes, aménagée en 1793 par Bernardin de Saint-Pierre, est le second plus ancien parc zoologique du monde. Il abrite encore plus de 1000 animaux étonnants, ainsi qu’un vivarium.

Le quartier latin sous la Montagne Sainte-Geneviève

En quittant le Jardin des Plantes du côté de la rue Geoffroy Saint-Hilaire, le promeneur se trouve face à la Grande Mosquée de Paris, de style hispano-mauresque, inspirée par l’Alhambra de Grenade, où il peut boire un thé accompagné de pâtisseries orientales, se restaurer, se rendre au hammam ou encore visiter la salle des prières, magnifiquement décorée.
A quelques centaines de mètres de la mosquée se trouvent les Arènes de Lutèce, classées aux Monuments historiques, que l’on peut visiter gratuitement tous les jours et qui sont, avec les Thermes de Cluny, les derniers témoins visibles de la période gallo-romaine à Paris.
On peut alors repartir à l’assaut de la Montagne Sainte-Geneviève, jusqu’à accéder au Panthéon, situé dans le centre du quartier latin, et qui est entouré par le Lycée Henri IV, l’église Saint-Etienne-du-Mont, l’ancienne École polytechnique, la Bibliothèque Sainte-Geneviève, la Sorbonne et le Jardin du Luxembourg.
On ne manquera pas de redescendre jusqu’à la Seine par le boulevard Saint-Michel, à moins que l’on préfère déambuler sous les fenêtres du Sénat, autour de la Fontaine Médicis, dans le Jardin du Luxembourg.

Gare d'Austerlitz - 9 hotel Bastille-Lyon Paris 12
Gare d'Austerlitz - 9 hotel Bastille-Lyon Paris 12